ROMAN_L_EXTRAORDINAIRE_VOYAGE_DU_FAKIR_QUI_ETAIT_COINCE_DANS_UNE_ARMOIRE_IKEA_1378896501

 

Auteur : Romain Puértolas

Editeur : Le Dilettante

Pages : 256

Prix : 19.00 €

Résumé :

Un voyage low-cost … dans une armoire Ikea ! Une aventure humaine incroyable aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye post-Kadhafiste. Une histoire d’amour plus pétillante que le Coca-Cola, un éclat de rire à chaque page mais aussi le reflet d’une terrible réalité, le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle, sur le chemin des pays libres.

Mon évaluation :

 Livre : 8/10

 Écriture : 4/5

 Suspense : 3/5

 Originalité : 4/5

 Addictivité : 3/5

 Personnages : 4/5

 Mon avis : Une épopée de toutes les saveurs à l'humour intarissable et aux nombreux rebondissements

Romain Puértolas signe ici son premier roman, écrit et lisible par tous, certes sans trop prendre de risque (une histoire rigolote avec de l'aventure, de l'humour, de l'amour et un happy end...) mais en nous faisant bien plaisir.

J'avais au début un peu de mal à rire, bien je trouvai les blagues ou les situations drôles appréciables, mais par la suite et jusqu'à la fin, j'allai jusqu'aux rires à haute voix (et oui, pour ma part c'est assez rare quand je lis). Le livre ne perdra en effet aucune efficacité en avancant, mieux : il en gagne.

Dès le début, il faut dire que le décor est bien planté : notre Rhajastanais Ajatashatru Lavache Patel (dont le nom sera pronnoncé de mille et une façon durant l''histoire) est un fakir dans son pays. Il gagne son argent en escroquant, avec des tours factices pendant que ses spectateurs et son entourage le prennent pour un demi-dieu. Il n'en éprouve aucun remord, la preuve : il dit aux villageois qu'il ne peut plus dormir, et qu'il lui faut un nouveau lit à clous (c'est alors qu'Ikea intervient, je me demande bien si ce modèle existe vraiment...). Les villageois se cotisent donc pour lui payer un ticket d'avion pour la France, aller-retour. Bien sûr, rien ne se passera comme prévu : en se cachant dans une armoire pour ne pas être découvert dans le magasin Ikea la nuit, il se retrouve transporté dans un camion pour le Royaume-Uni, en compagnie de six Soudanais migrants, et avec aux trousses, quelque part, un Gitan en furie car escroqué par le fakir à l'aide d'un billet de 100 euros (imprimé que d'une seule face, s'il vous plaît). Et tout cela ne sera que le début d'une longue (on ne s'en rend pas compte !) succession de péripéties déjantées, de rencontres, d'électrochoc (lisez-le, vous comprendrez) ou de malle Louis Vutton (vous avez bien lu).

Bref, vous l'aurez compris, L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea (lisez bien le titre, je ne le ré-écrierais plus durant cette chronique) c'est du rocambolesque, un très beau voyage où l'on rigolera souvent, dans quatre pays d'Europe et même par-delà la Mer Méditerranée.

Le style de l'auteur est parfait, adapté à son roman (c'est-à-dire à l'humour notamment) et ne prend pas trop de place pour en laisser plus à l'histoire (et il en faut, de la place). Ce livre nous fait souvent sourire, avec les yeux, les lèvres mais aussi avec le coeur. Heureusement notre fakir aura droit à un confortable repos bien mérité, cela lui fait du bien (et à nous aussi).

C'est donc le livre parfait pour se divertir, pour se changer les idées et pour prendre une bouffée d'air frais. C'est un livre léger (enfin, pas tout le temps...) mais efficace. Je vous conseille à tous d'ouvrir ce livre, sans sérieux mais avec la certitude (je vous la donne) qu'il nous emmènera jusqu'au bout.