soumission-558265-250-400

 

Résumé

Dans une France assez proche de la nôtre, un homme s'engage dans la carrière universitaire. Peu motivé par l'enseignement, il s'attend à une vie ennuyeuse mais calme, protégée des grands drames historiques. Cependant les forces en jeu dans le pays ont fissuré le système politique jusqu'à provoquer son effondrement. Cette implosion sans soubresauts, sans vraie révolution, se développe comme un mauvais rêve.

Mon avis : Les pérégrinations hasardeuses d'un héros ordinaire, entre littérature et politique. Troublant et envoûtant à la fois

Comment, ces derniers mois, ne pas avoir entendu parler du dernier opus de Michel Houellebcq, Soumission ? Comment ne pas avoir entendu tous les avis qui fusaient, de toutes les opinions, comme un feu d'artifice ? Il semblerait que Houellebcq ait provoqué un carnage dans la société littéraire. Et puis il y a eu le 7 janvier. Les polémiques ont éclaté, les préavis aussi. De hauts dirigeants politiques (Manuel Valls, pour ne pas le citer) ont associés l'auteur à la peur, la haine, l'intolérance, l'amalgame. Et de nombreux avis rejoignaient celui de Michel Houellebecq. Ces gens-là avaient-ils seulement lu le livre ? Ou leur vue était-elle encore aveuglée par les images choquantes qui passaient en boucle à la télé ? 

Quoiqu'il en soit, il restait des personnes lucides qui ont su attribuer à ce livre les éloges qu'il méritait (c'est le cas par exemple du jury du Masque et la plume, sur France Inter). Soumission n'est pas un livre d'amalgame ou de haine. D'ailleurs, le titre du livre, qui a pu effrayer certains esprits, d'où leurs avis négatifs, n'est pas du tout un adjectif qui ici qualifierait la France sous le régime musulman, où la doctrine que ceux-ci voudraient inculquer. C'est tout simplement la signification du mot Islam : "Il s'est soumis, résigné", et une référence surtout, plus indirecte, à un discours du livre. Voilà, ça, c'est bon, certains peuvent se détendre maintenant.

C'est avec ce livre la première fois que je côtoie Houellebecq, et j'ai trouvé l'expérience absolument étrange, moderne, riche. J'ai beaucoup apprécié ce livre, et ça, vous l'avez peut être déjà compris. J'avais tout de même déjà entendu parler de cet auteur, notamment avec son prix Goncourt pour La carte et le territoire dont j'avais lu des extraits.

Le narrateur du livre, François (s'exprimant à la première personne du singulier), est, selon l'expression du livre, "une personnalité paradoxale", citation que j'ai relevé car elle me semblait très approprié. Si on le résume, c'est un professeur de littérature à l'université ayant écrit une brillante thèse sur J.K Huysmans. Mais c'est quelqu'un de beaucoup plus complexe qui n'a cessé de m'étonner tout au long du livre : marginal par incompréhension, philosophe par référence, écrivain par nécessité, dépressif par paresse. A l'image de son auteur, c'est quelqu'un d'extrêmement cultivé au niveau des grands auteurs ou philosophes, mais qui ne cherche jamais à briller en cela par affirmation de son autorité intellectuelle. C'est quelqu'un de blasé, oui, c'est cela. 

Passons maintenant à l'histoire, qui est au coeur de la polémique. En 2022, les élections présidentielles dévoilent leur résultat étonnant : opposition du Front National et de la Fraternité Musulmane au second tour. On craint une guerre civile, il y a quelques émeutes et des conflits isolés. Mais étrangement aucun média ne semble vouloir en parler, craignant d'accorder crédit à l'un des partis. Comme le dit bien la quatrième de couverture, c'est une implosion qui se déroule comme un mauvais rêve sous nos yeux attentifs, inexorablement. Il m'a semblé que dans ce livre Houellebcq a favorisé la politique à la littérature. En effet j'avais été impressionné par la qualité littéraire de certaines descriptions dans La carte et le territoire. Ici, bien qu'on ne puisse rien reprocher à l'écriture, qui est quand même très efficace, j'aurais apprécié un peu plus d'harmonie peut être, de poésie sans doute ou de beauté. Mais bon, ce n'est ici que mon petit côté lyrique qui s'exprime. Mais au niveau politique, de nombreux discours dans l'entourage de François se révéleront très pertinents, construits et intéressants, même s'ils n'abordent pas forcément votre point de vue (c'est ici qui se note l'ouverture d'esprit ^^).

Islamophobe, on ne peut pas reprocher à ce livre de l'être, c'est faux. Tous les propos affirmés dans ce livre sont très bien justifiés et clairement exprimés. Les décisions prises par la Fraternité Musulmane sont certes très très contestables dans notre société telle qu'on la perçoit aujourd'hui (port du voile réglementaire, retour à la polygamie et de la femme au foyer en même temps...) mais cela ne fait qu'attiser le débat que, je crois, l'auteur veut entretenir. De toute façon, c'est avec brio qu'il masque au lecteur ses véritables intentions. Le livre n'est que plus mystérieux et attirant. Misogyne, peut être un peu. Mais je n'aime pas juger un livre à partir de son personnage. Il ne faut pas tomber dans ce qu'on reproche parfois au livre : l'intolérance. Après tout, le personnage n'est qu'un pauvre homme un peu perdu, désespéré, qu'on a trop souvent laisser tomber (même si on ne peut lui reprocher son manque d'intelligence, ce n'est pas le cas). Ce livre est une fiction, il émet des hypothèses, il invente un monde, et retranscrit quelque chose qui pourrait peut être arriver. En tout cas, c'est bien le point de vue de l'auteur, qui a des convictions assez particulières mais intéressantes en politiques, notamment à propos de la démocratie occidentale.

Mais tout au long du livre le talent de l'auteur reste indéniable. Il manipule le lecteur et se joue magnifiquement bien des peurs de certains français, il alterne ironie, humour, auto dérision, désespoir et calme, toujours avec le même style. C'est un très bon livre que j'ai lu ici, je ne comprends pas le choc de certains lecteurs à la fin, ce n'est que la suite très logique des choses, et ce qui est attendu depuis le début. A noter, pour les jeunes lecteurs, quelques scènes de sexe particulièrement explicites, mais abordées parfois avec une étonnante originalité. Un livre que je conseille à tous, donc, n'en restez pas à l'avis des autres, lisez-le, faites-vous une propre opinion.