la-guerre-de-la-couronne,-tome-1---forteresse-draconis-55208-250-400

Résumé :

Lorsque le jeune Will dérobe aux elfes un étrange objet, il n’imagine pas qu’il sera entraîné dans les filets d’une incroyable prophétie. Peut-être est-il la dernière chance de sauver le monde de la tyrannie de Chytrine, la terrible reine du Nord. Ayant eu vent de son existence, la souveraine envoie à ses trousses ses Lanciers Noirs.

Will doit fuir pour sauver sa vie, mais il n'est pas seul. Ailleurs, d’autres se lèvent contre Chytrine. Comme Alexia, princesse d’une nation disparue, qui, à la tête de son armée, défie les royaumes du Nord, ou les sorciers de Vilwan qui ont créé leur propre héros aux pouvoirs surhumains.
Tous vont converger vers la mystérieuse Forteresse Draconis et tenter d’empêcher Chytrine de reconstituer la Couronne du Dragon, un puissant artefact qui, s’il tombait entre ses mains, garantirait son règne éternel… Et la fin du monde.

Mon évaluation :

Livre : 7/10

Écriture : 3/5

Suspense : 4/5

Originalité : 3/5

Addictivité : 3/5

Personnages : 4/5

Mon avis : Un bon livre de Fantasy épique, mais sans grande surprises

Quand on ne l'a pas lu ni entendu parler, ce livre à tout pour lui : une couverture accrocheuse, un bon titre d'un bon livre de Fantasy, et une quatrième de couverture qui nous plonge, qu'on le veuille ou non, dans le monde de Will, un jeune voleur. Mais mon avis sur son contenu est plutôt mitigé.

Ce qui est écrit sur la quatrième de couverture commence dès le début. L'auteur veut nous embarquer tout de suite dans son histoire, mais pour moi ça a raté. Dès le début je n'accrochais pas. Je n'étais pas entraîné naturellement, oubliant que je lisais un livre, non j'étais parfaitement conscient de mes yeux parcourant les lignes. Et c'est perturbant. En fait, l'histoire et les péripéties sont plutôt entraînantes, mais c'est le style qui fait que la lecture n'est pas fluide. Je ne sais pas si c'est comme ça en version originale, ou si c'est la traduction, mais en tout cas j'avais souvent besoin de relire une phrase pour la comprendre.

Et ce n'est pas dû au fait que l'auteur utilise des mots compliqués, au contraire son style est assez primaire. Pas de frivolités ou de mots compliqués. Cela ne me dérange pas tellement, surtout pour un livre de Fantasy de ce genre, mais en revanche l'écriture est trop linéaire. J'ai remarqué que Stackpole pourrait écrire que quelqu'un mange une pomme de la même manière que si une invasion de masse se déroulait au château. Son écriture n'accorde pas assez d'importance aux choses qui le sont.

Par exemple, si on prend une bataille qui commence, on fait monter le suspense, petit à petit, et puis par exemple on revient à la ligne et on marque en une seule phrase " La bataille avait commencé.", fin du chapitre ou quelque chose commme ça. Mais Stackpole écrit ça vraiment normalement, si bien qu'il faut parfois relire le passage pour vérifier que la bataille a bien commencé.

Au niveau de l'originalité, il n'y a pas beaucoups de points de marqués. Toutes les espèces (les Elfes mis à part) sont inventés par l'auteur, certains endroits comme Vilwan ou Forteresse Draconis sont assez originaux, mais ça ne va pas plus loin, surtout dans la structure de l'histoire : un élément déclencheur, une prophétie, une quête, des batailles. La carte est plutôt bien construite, avec plein de "régions" différentes, mais il y a tellement, avec tous leur habitudes et coutumes, que souvent on s'y perd.

Le début du livre est plutôt calme, mais à partir du milieu, l'auteur ne nous offre plus aucun répit : batailles, nouvelles quêtes et re-batailles s'enchaînent. Malheureusement, tout cela ne m'a pas empêché de lire à un rythme plutôt lent.

Mais le bilan final n'est pas désagréable, même si ce fut une lecture assez studieuse, j'ai tout de même apprécié et la fin m'a donné envie de lire le second tome.