06 septembre 2015

Un autre sens à la vie

  Tu étais parti un matin, j'avais laissé par mégarde les fenêtres ouvertes et tu avais glissé sur une brise nocturne. Je te vois les larmes aux yeux secouer la branche du cerisier qui se penche à ma fenêtre et faire une pluie brillante de pétales blanches. C'était un au revoir destiné à ce moi endormi qui, au matin, les yeux à demi-clos, n'a pas entendu les sifflements des oiseaux, n'a pas senti l'odeur douce du gazon qui venait d'être tondu, a simplement constaté ton absence. Ce moi, quelques années plus tard, alors jeune... [Lire la suite]
Posté par simonbig à 15:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]