silhouette mourlevat

Auteur : Jean-Claude Mourlevat

Editeur : Gallimard Jeunesse (collection Scripto)

Pages : 224

Prix : 9.00 €

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé :

Dix nouvelles fortes et cruelles.


Lorsqu'elle découvre que son acteur préféré vient en tournage près de chez elle, Pauline, une mère de famille discrète, répond à une annonce pour être «silhouette».

Puisque ses jours sont comptés, monsieur Duc n'a qu'une idée en tête : retrouver les personnes auxquelles il a fait du mal autrefois et leur demander pardon...

Dans le car qui l'emmène en colo, Guillaume, 14 ans, s'aperçoit qu'il a laissé son chat enfermé dans sa chambre. Il doit impérativement retourner le délivrer...

Que réservera le destin à ces héros ordinaires habités chacun de belles intentions?

 

Dix histoires très différentes, dont les chutes tombent toujours comme des couperets. Jean-Claude Mourlevat souligne avec humour noir et jubilation l'absurdité de la destinée humaine et la vanité de nos élans.

Mon évaluation :

Livre : 8/10

Écriture : 2/5

Suspense : 4/5

Originalité : 3/5

Addictivité : 3/5

Personnages : 3/5

Mon avis : Réjouissantes et brillantes, dix nouvelles qui grincent à l'oreille 

Avec ce recueil de nouvelles, Mourlevat quitte un peu le genre aventurier et fantastique de ses anciennes séries à succès Le Combat d'Hiver ou Terrienne. Un début donc, mais un début sacrément bien réussi, on pourrait presque dire un départ en trombe.

Ces neuf nouvelles sont un sans-faute. Peut-être manque-t-il un peu du panache ou de l'émotion des oeuvres auxquelles il nous avait habitué, et l'écriture est certes moins poétique. Mais cela s'accorde avec les nouvelles. On en ressort réjoui, essouflé, tendu, abasourdi ou en proie au rire. Mais dans tous les cas, ces nouvelles provoqueront chez vous un sentiment, une émotion qui montrent bien que c'est Mourlevat qui commande, que vous avez embarqué dans son navire et que vous ne saurez qu'à la fin où il veut vous embarquer.

Je pense que ma médaille revient à L'accord du participe. Tellement innatendu, moqueur, ironique. 

Certaines fins vous surprendront plus que d'autres, mais toutes ont pour but de vous mettre mal à l'aise. Pour moi, ce recueil est une très bonne découverte.

Et la dernière nouvelle, la 10ème, un peu à l'écart, est très bien trouvée.Cela nous amène sérieusement à réfléchir, comme une petite voix en nous qui nous sussure des secrets, alors que c'est bien stupide.

En bref, Mourlevat nous montre encore une fois son talent d'écrivain et sa capacité à diversifier ses écrits. Ce recueil, je le conseille à tous.