Auteur : Yûki Kodamablood-lad-1-kurokawa

Editeur : Kurokawa

Nombre de pages : 176 

Prix : 7,65 €

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé

Loups-garous, zombies et autres créatures de la nuit ont toujours inspiré la terreur aux humains. Staz est un vampire, un vrai caïd qui règne sans partage sur un des quartiers des enfers. Mais plutôt que de jouer au suceur de sang, il préfère squatter sa console et collectionner les mangas. C'est un véritable Otaku, fan de la culture nippone ! Alors quand une jeune japonaise égarée débarque sur son territoire, il n'a plus qu'une idée en tête : en faire la pièce maîtresse de sa collection !

Mon évaluation :

Livre : 4/5

Graphisme :  3/5

Scénario : 4/5

Addictivité : 4/5

Mon avis : Addictif, maîtrisé, attachant, Blood Lad est un cocktail explosif !

D'abord, même si la quatrième de couverture peut le faire penser, et le personnage de Staz aussi, Blood Lad est à des kilomètres de la Bit-Lit. Ok, il y a des loups-garous, mais ils n'ont pas de chemises entrouvertes sur un torse extrêmement musclé (et ils n'occupent pas non plus le centre de l'histoire), des créatures de la nuit, et des vampires, mais comme Staz, ils n'ont pas un charme fou, n'ont pas besoin de sang de jeunes filles, mais sont plutôt cools et addicts au jeu vidéo. Donc oui, c'est certain, Blood Lad est un livre pour les ados.

En fait l'histoire se base à partir de pas grand-chose : une jeune humaine se retrouve égarée dans le monde des démons, sur le territoire de Staz, et il se trouve que notre cher vampire soit terriblement attiré par elle.

Juste avant la rencontre...

Nerveux, Staz tente de l'accueillir comme il se doit (vêtu d'un accoutrement qu'il croit adapté au monde des humains) et lui présente un peu son monde, lorsque quelqu'un tente de lui piquer son territoire. Ceci étant habituel dans le monde des démons, fatigué, Staz descend et règle son compte à la femme-plante-meurtrière insolente. Le problème, c'est qu'à son retour, on ne sait pas trop comment, une partie de la femme-plante s'est introduit dans l'immeuble de  Staz et a... englouti la jeune humaine. Il ne reste donc d'elle que son fantôme ; visible, palpable, mais désormais Staz ne ressent plus aucun désir pour elle. Il va donc tenter de la ressusciter, simplement pour pouvoir lui suçer le sang. Bon, l'histoire n'est pas très crédible, mais sérieux, on s'en fout, vu que les péripéties ne manquent pas. 

Le personnage de Staz, un peu blasé, cynique, mais pourtant si attachant, nous en fera voir des choses. Même si le passage chez les humains se traîne parfois un peu, le livre reste bien addictif, assez pour nous laisser suspendu aux pages. Les talents de combattant de Staz sont parfois mis à l'épreuve, et ce qui est amusant, c'est qu'il ne fera toujours qu'une bouchée de ses ennemis (alors qu'on est bien amené à penser le contraire). Le graphisme est simple, mais j'ai beaucoup aimé les dessins qui prenaient un page entière, placés judicieusement, qui montraient les moments importantes. 

Les personnages son très originaux, je parle surtout de ceux du monde des démons (j'adore la petite peluche à trois yeux qu'on voit sous la jaquette qui nous propose une chips ^^).

Bref, c'était une lecture rapide, mais efficace et agréable, et qui laisse envisager une suite immédiate mouvementée.  Série à suivre !