Grant Michael - BZRKAuteur :  Michael Grant

Edition : Gallimard Jeunesse

Traduit de l'anglais par Julien Ramel

Pages : 448

Prix : 18,90 €

Disponible également en : Pôle Fiction, 8,15 €

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé :

«Vous ne pouvez pas la voir mais cette guerre est partout autour de vous. En vous. Au plus profond de votre chair. Et elle n'a que deux issues possibles : la victoire ou la folie.»

2040. Sadie McLure veut savoir qui a assassiné sa famille. Noah Cotton a besoin de comprendre ce qui a mené son frère à la démence. À la recherche de réponses, les deux adolescents se retrouvent projetés dans le monde fascinant de la nanodimension — et au cœur de la plus incroyable bataille jamais menée pour sauver la liberté des hommes.

Un thriller fantastique inlâchable, par l'auteur de «Gone». Dans la nanodimension, toutes les manipulations sont permises. 

Le premier tome d'une trilogie.

Mon évaluation :

Livre : 8/10

Écriture : 2/5

Suspense : 4/5

Originalité : 3/5

Addictivité : 3/5

Personnages : 3/5

Mon avisUn thriller au scénario original et bien construit, pour une histoire percutante et difficile à lâcher

L'auteur de la longue série Gone revient ici, et signe une histoire bien différente de son précédent scénario. Certes, celui-ci met en scène des adolescents un peu désoeuvrés, mais cela se passe dans un futur possible (bien que l'on ait du mal à l'imaginer aujourd'hui). Et Grant fait tout son possible pour rendre l'histoire crédible et la plus réaliste possible. J'avais eu du mal à commencer la série Gone, et pour preuve, je ne l'ai pas continué. J'avais donc un peu peur de ce que me réservait le livre.

Mais maintenant que j'ai terminé la lecture, on peut le dire : c'est une bonne surprise. Par son décor qui prend le temps de s'implanter, pièce par pièce, sans trop faire languir le lecteur, par son scénario recherché et encore jamais vu, par sa fluidité de lecture. Au départ, c'est assez flou, les pièces du puzzle sont encore loin d'être assemblés, pour finalement se rassembler en une construction parfaite, solide, sans faille. On voit très bien que le scénario est maîtrisé, cela fait du bien ; on n'a plus qu' à se mettre entre les mains de l'auteur.

Le style d'écriture, quand à lui, est assez étrange. Un peu moins maîtrisé, je dirais. Premièrement, il utilise du vocabulaire assez professionnel, vis-à-vis de certains savoirs scientifiques concernant les nanotechnologies ou biologiques concernant l'intérieur du corps humain. Bon, c'est très bien, on voit que l'auteur a bien fait les recherches nécessaires, mais il a peut être un peu oublié que nous, non.  Ce qui peut un peu nous perdre dans l'instant présent ; rien de très grave néanmoins, car cela n'aura pas d'incidence dans la compréhension de la suite de l'histoire. Le style général, narratif, n'a rien de très élaboré, c'est qui n'est pas plus mal, il est efficace, à l'image du bouquin. On voit tout de même quelques maladresses, quelques légèretés qui n'auraient pas dû être permises (bon, c'est mon avis). Des petites expressions comme "Bon, revenons à nos moutons", qui nous font un peu grincer des dents (et ce n'est pas la seule). Ce ne sont pas toujours des expressions, parfois juste des tournures un peu (trop) surprenantes. 

Bon, je ne compte pas m'éterniser sur le fait que Michael Grant fasse intervenir comme personnages principaux deux adolescents (vous ne devinerez jamais : .... Un garçon et une fille !!). Alors bon, leur relation devient évidente à l'instant même où les regroupe (voir même avant), et, je le dis franchement : Désolé, Mr Grant, mais même si on voit bien que vous avez veillé à trouver des petits aspects originaux à la relation de vos deux personnages principaux, ben ce n'est pas toujours crédible. Ceux qui l'ont lu doivent faire pourquoi, sinon je laisse ce plaisir aux autres.

L'auteur arrive quand même à faire quelques sacrifices dans ses personnages (non, je n'en dis pas plus), ce que je respcte, j'ai l'impression que c'est de plus en plus dur pour les écrivains. Mais la toute fin nous apprend tout de même que pas mal de personnes s'en sont sorti, sans plus d'explication, alors que la situation paraissait bien désolé. Je n'apprécie pas trop cela : hop, une pirouette, un coup de chance, et toute la famille est sauve. 

Mais BZRK me laisse quand même un bon souvenir, et une bonne envie de lire la suite. Certes, le livre comporte ses défauts, mais on a beau dire, j'ai été entraîné dans ma lecture. Des petites rebondissements, des changements de situation imprévue qui surprennent tout le monde nous montrent bien que Grant est un auteur expérimenté est agréable à suivre. Ce que je ferais donc avec plaisir (non sans faire mon "chercher assidu de défauts", et oui, je les trouve toujours...^^).

Ah oui, un dernier conseil : pas la peine de lire la 4ème de couverture.