Résumé :9782070363735

"- Tu seras un héros, tu seras général, Gabriele D'Annunzio, Ambassadeur de France - tous ces voyous ne savent pas qui tu es !

Je crois que jamais un fils n'a haï sa mère autant que moi, à ce moment-là. Mais alors que j'essayais de lui expliquer dans un murmure rageur qu'elle me compromettait aux yeux de l'Armée de l'Air, et que je faisais un nouvel effort pour la pousser derrière le taxi, son visage prit une expression désemparée, ses lèvres se mirent à trembler, et j'entendis une fois de plus la formule intolérable, devenue depuis longtemps classique dans nos rapports :

- Alors, tu as honte de ta vieille mère ?"

Mon avis :

La promesse de l'aube est mon premier roman de Romain Gary, ce fut donc une découverte totale. Je dois même avouer (à regret maintenant que j'ai découvert ce formidable auteur) qu'avant cela je n'avais jamais entendu parler de lui. C'était un livre conseillé par ma professeur de français.

Si je parle du style, tout d'abord, je suis contraint (non sans joie) de constater que le style d'écriture de Romain Gary m'a beaucoup plu. Il contient une certaine forme de simplicité, mais également de poésie et de tendresse à laquelle il est difficile de ne pas s'attacher. Cette écriture qu'on est toujours heureux de retrouver en ouvrant le livre, cette écriture qui fait que l'on n'est jamais las de le lire.

Mais l'histoire, elle aussi, est également très touchante, et je m'y suis accroché jusqu'aux dernières lignes. Cette histoire, c'est celle de Romain Gary, cette oeuvre, c'est sa vie. C'est entre ses lignes qu'il nous raconte sa vie. Le fait qu'elle soit réelle, et bien vécue, ne fait qu'accentuer le plaisir que l'on a à lire. La mère de l'auteur, une ancienne dramaturge qui aurait espéré une carrière plus brillante, place tous ses espoirs dans son fils, et projette pour lui un grand avenir. Elle le veut grand compositeur, elle le veut poète de talent, sportif de renom ou bien Ambassadeur de France. Il fera dans sa jeunnesse de nombreux sacrifices et des efforts continus pour satisfaire sa mère, en laquelle il n'a jamais douté. Elle le désire artiste célèbre, alors soit. Il le sera.

Romain Gary nous fait part de ses certitudes, de ses doutes mais également de ses espoirs d'antan avec brio et avec poésie. La fin est très émouvante, et les nombreuses aventures de l'auteur sont tantôt rigolotes, tantôts tristes, mais toujours passionnantes.

Après avoir fermé le livre, j'étais donc certain (et je le suis toujours) de lire un autre roman de cet auteur. Je vous les conseille à tous, ce livre est une lecture universelle.