88054207_oRésumé :

« Attendre et espérer », voilà toute la sagesse d'Edmond Dantès. Fier marin sur le point d'être nommé capitaine et d'épouser sa bien-aimée, Mercédès, il est arrêté. Dénoncé comme bonapartiste il est enfermé au château d'If et attendra quatorze ans sa délivrance et sa vengeance. Elle sera terrible. Edmond Dantès est devenu riche et titré. Son vieux compagnon de cellule, l'abbé Faria, en lui révélant son secret, l'a fait comte de Monte-Cristo. Après sa spectaculaire évasion, les fortunes se font et se défont au gré de son implacable volonté. Dumas raconte ces aventures extraordinaires avec génie, « Il lui a fallu des excès de vie pour renouveler cet énorme foyer de vie », disait George Sand, admirative.

Mon avis :

Et voilà, au terme d'un mois de lecture, j'achève enfin la trilogie du Comte de Monte-Cristo. Je l'aurais lu certainement plus vite, mais mon voyage au Tibet plus quelques déplacements de ci ou delà m'ont ralenti dans ma lecture. Pourtant, pas une seule fois le Comte de Monte-Cristo ne s'est échappé de mon esprit. Pas une seule fois, les mots brûlants de vie de Dumas n'ont échappés à mon esprit.

Après Les Trois Mousquetaires, Alexandre Dumas revient et nous accomplit ici un incroyable tour de force, une formidable prouesse littéraire. J'ai été tenu fermement accroché à ce récit poignant et intense, et ce n'est qu'à la fin que j'ai pu respirer librement. Les descriptions de l'auteur sont magnifiques, et le personnage de Monte-Cristo est inoubliable. Son sang froid, son visage impassible, son assurance et sa résolution inébranlable font de lui un personnage redoutable, que l'on peut craindre même à travers les lignes, mais que l'on admire également.

J'aime beaucoup les histoires de vengeance, je n'aurais donc pu qu'admirer cette œuvre, pourtant il est évident qu'elle se situe bien au-delà d'un simple récit de vengeance. Trois tomes de presque 600 pages, cela peut paraître long, pourtant je n'ai constaté aucune longueur dans ce livre, aucun moment inutile. Contrairement aux œuvres de Hugo, ce livre ne nous donnera pas à réfléchir sur la société, pourtant, fidèle à son œuvre des Trois Mousquetaire, Dumas signe là une formidable épopée romanesque, dont on ressort essoufflé et réjoui.

A lire absolument.