Résumé :87663896_o

«Il était déjà une heure du matin ; une pluie morne battait les vitres et ma chandelle presque consumée dispensait une lueur vacillante grâce à laquelle je vis s'ouvrir l'œil jaune et terne de la créature : elle respirait avec peine et un mouvement convulsif agitait son corps.»

Le 1er août 17.., alors qu'il effectue un voyage d'exploration dans l'océan Arctique, le capitaine R. Walton, commandant l'«Albatros», recueille à son bord un naufragé à demi mort de froid, dérivant sur un banc de glace. Se prenant d'amitié pour le capitaine, le rescapé lui fait le récit de sa vie et lui confie son terrible secret : homme de science, il a créé un être à l'apparence humaine mais, habité de passions animales, le monstre s'est révolté contre son créateur, le docteur Frankenstein...

Mon avis :

Frankenstein est un livre poignant, terriblement puissant et dont le suspens est manié avec brio. Il y a beaucoup d'histoires dérivées du vrai mythe de Frankenstein, et alors que je lisais le livre, j'ai cru redécouvrir une histoire.

L'auteur nous amène à nous demander qui a raison, tout au long du livre. Est-ce Victor Frankenstein, le créateur de cette bête immonde qui lui refusa la bonté, et la possibilité de voir sa créature devenir bonne en lui créant un ego ? Est-ce le monstre, qui, refusé de tous, céda à la vengeance ? Le livre forme une énigme longue est compliqué, à laquelle on peut passer des jours à réfléchir, sans vraiment en trouver la réponse.

Mary Shelley nous met à la place de chaque personnage, et l'on arrive à comprendre les réactions de chacun avec facilité, ce qui nous rend sans doute la tâche si ardue. Au moment où je rédige ces lignes, j'y réfléchis encore. On parvient à comprendre les erreurs de chacun, mais on se dit également que l'on aurait fait pareil. J'ai réussi quelques fois à identifier ce livre à Wonder, un livre que j'ai chroniqué il y a peu. Qui aurait bien pu accepter un "homme" tel que le monstre créé par Frankenstein dans la société ? Qui aurait pu voir en lui un homme bon, ambitieux et au grand coeur ? Personne, assurément. Qui n'aurait pas cédé à la vengence devant tous les outrages qu'on lui inflige, quand on se fait châtier sans raisons, quand, après avoir sauvé un enfant de la noyade, on croit qu'on a voulu le noyer ? Sans doute personne. Et qui aurait voulu créer un autre monstre pour tenir compagnie à sa créature immonde, qui a promis de se retirer avec mais dont on peut croire qu'ils seront deux à causer des malheurs ? Qui aurait bien pu prendre en pitié quelqu'un qui aurait tué un petit frère, et accusé injustement une innocente ? Personne.

Bref, vous voyez que ce livre est très actuel. Shelley écrit vraiment très bien, sa manière de décrire les paysages est enchanteresse. J'ai été emporté par le livre dès les premières pages, et jusqu'au dernières. C'est un bouquin que je conseille à tous, vraiment il est excellent par de nombreux points. C'est d'ailleurs avec grande émotion que j'ai refermé la dernière page, avec l'impression que quelque chose me dépassait, sans que je ne puisse rien y faire. Parfois, il faut savoir l'accepter...