87492767_pRésumé :

Le monde de Tobie est menacé ! Le grand chêne est blessé à mort par un cratère qui ronge son coeur.
Les mousses et les lichens ont envahi ses branches.
Léo Blue règne en tyran sur les Cimes et retient Elisha prisonnière.
Les habitants se terrent. Les Pelés sont chassés sans pitié.
Pourtant, dans la clandestinité, Tobie se bat, et il n'est pas le seul.
Au plus dur de l'hiver, la résistance prend corps.
Tobie parviendra-t-il à délivrer les siens et à sauver son monde fragile ?
Retrouvera-t-il Elisha ?    

Mon évaluation :

Livre : 9/10

Écriture : 5/5

Suspense : 4/5

Originalité : 5/5

Addictivité : 4/5

Personnages : 4/5

Mon avis : Un deuxième tome intense et poétique, qui clôt en beauté les aventures de Tobie Lolness

Enfin, j'ai terminé ce deuxième tome de la saga Tobie Lolness. Le premier tome ne m'avait pas tant enchanté que cela, étant donné que je l'ai lu entre le tome 2 et 3 des Misérables, de Victor Hugo. Je l'avais trouvé un peu trop enfantin, et lent, mais je l'avais tout de même apprécié. Et ce deuxième tome, j'ai pu l'apprécier pleinement. On retrouve le style (que j'aime tant) de Timothée de Fombelle, qui nous fait vibrer par ses mots, qui fait accélérer les battements de nos cœurs ou qui nous fait pleurer... Il utilise des comparaisons ou des métaphores très poétiques, ce qui me fait aimer d'autant plus le livre.

De Fombelle arrive à unir la puissance, le suspense et la force avec la poésie, la beauté et la légèreté. C'est sans doute ce qui caractérise le plus ses livres, et ce qui fait que je les aime tant. Il y a quelques longueurs, mais je les ai reçus avec joie, car elles m'ont fait d'autant plus profiter du bouquin. Il y a également des incohérences, mais je n'y ai pas trop fait attention.

La fin est assez attendue, mais l'auteur arrive en même temps à nous surprendre par des petits détails, ces petits détails qui se glissent tout en finesse et qui font toute la différence. Bref, c'est un second et dernier tome que j'ai refermé avec grande émotion et que je conseille à tous les fans de Timothée de Fombelle (évidemment), et aussi aux amateurs de poésies, de belles histoires et de récits forts ou haletants. C'est un bijou universel que tout le monde peut lire.