87327444_pRésumé :

« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire. »

Né avec une malformation faciale, Auggie n’est jamais allé à l’école. A présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux, malgré tout ?

Ne jugez pas un livre garçon à sa couverture son apparence.

Mon évaluation :

Livre : 8/10

Ecriture : 4/5

Originalité : 5/5

Addictivité : 4/5

Personnages : 4/5
 
Mon avis :Un livre réaliste et bouleversant
 
J'avais beaucoup entendu parler de ce livre. Les compliments et les bravos fusaient. Alors, par curiosité, je me le suis procuré.
Au départ, je n'étais pas si enchanté que ça. Le style d'écriture était léger, on parlait de la vie d'August avant... Ce n'était pas si passionnant que ça. Pourtant, après avoir fermé définitivement la livre, j'étais ému, bouleversé. Le thème traité est très intéressant. August est un personnage drôle et attachant. Quand il entre au collège, on peut voir la réaction des autres enfants. Ils sont effrayés, ils l'affublent de surnoms méchants et débiles, ils évitent même de le toucher. Auggie dit toujours qu'il est habitué à ça, mais pour nous ça reste horrible.
L'auteur nous emmène plusieurs fois à nous demander quelle aurait été notre réaction face à lui. Évidemment, on a envie de se dire qu'on aurait été gentils avec lui, qu'on serait resté avec, qu'on ne le regarderait pas avec une expression horrifiée, etc. Mais aurait-on vraiment fait comme cela? Ou alors comme tous les autres ? Si on connaissait son point de vue, son histoire, comme dans le livre, en fait, peut être qu'on aurait été sympa avec lui, mais dans le cas contraire n'en soyez pas si sûr que cela.
Bref, le réalisme du livre est à la fois émouvant et terrible. Il arrive à se faire quelques amis, et certains moment nous emmènent vraiment à réfléchir sur la vie.
 J'ai particulièrement aimé celle-ci, qui est en fait un extrait tiré du livre Le Petit Oiseau blanc, de J.M. Barrie : "Devrions-nous inventer une nouvelle règle à la vie... celle de toujours essayer d'être meilleur qu'il n'est nécessaire ?"
Le directeur du collège en parle ensuite, et son dialogue est très émouvant, en plus de nous donner sérieusement à réfléchir.
Le style de l'auteur est léger, et c'est très bien comme ça. On entre plus facilement dans l'histoire, et on ne peut plus s'arrêter. L'histoire d'August Pullman (pour ce qui est raconté) est vraiment merveilleuse, même si elle est parfois triste. Je reconnais avoir eu les larmes aux yeux à quelques moments. La fin est selon moi un peu naïve : est-il possible que tout finisse parfaitement bien pour quelqu'un tel qu' August dans la dure réalité de la vie ? En tout cas, on se plaît à la voir, et la fin n'en reste pas moins magnifique.
Bref, ce fut un roman passionnant et très touchant, que je conseille à tout le monde, petits et grands. Il vous donnera à réfléchir, et vous prendrez sans doute plaisir en le lisant.
Et je voudrais finir par une petite phrase de Auggie, que j'ai adoré : " Tout le monde mérite une ovation au moins une fois dans sa vie, parce que nous triomphons tous du monde."