Résumé :hate-list-782662-250-400

C'est moi qui ai eu l'idée de la liste. Je n'ai jamais voulu que quelqu'un meure. Est-ce qu'un jour on me pardonnera?

C'est ce que pense Valérie, effondrée après un drame inexplicable survenu au lycée. Son petit amie, Nick, a ouvert le feu dans la cafétéria, visant un à un tous les élèves de la liste. Cette fameuse liste qu'ils ont écrite pour s'amuser et où figurent ceux qui étaent odieux, lâches, méprisants dans l'établissement. Maintenant, ils sont blessées ou morts. Et Nick s'est suicidé, emportant son secret pour toujours. Mais Valérie, elle, est toujours là. Jusqu'au matin, où elle se lève et quitte sa chambre pour retourner au lycée...

Mon évaluation :

Livre : 8/10

Ecriture : 4/5

Originalité : 5/5

Addictivité : 3/5

Personnages : 4/5

Mon avis : Un livre émouvant, réaliste et terriblement puissant

Hate List est un roman bouleversant, poignant et émouvant. Au début, malgré tout, il ne se passe pas grand chose, ce n'est qu'une longue série de flash-back présent pour nous montrer comment a eu lieu l'accident, et quelles sont les victimes. C'est gris, triste, et assez ennuyeux. Disons que, sortant du livre Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, il m'a fallu réflexion pour me rendre compte de sa qualité. Valérie, la personnage principale, est très attachante, ou plutôt on s'apparente très facilement à elle, à ce qu'elle ressent. Elle nous fait sans cesse part de ses émotions et de ses sentiments, comme si elle nous parlait à travers le livre, ce qui le rend plus crédible et accrocheur. Mais du coup, le style d'écriture est très "parlé", style que je n'affectionne pas particulièrement. L'auteur utilise beaucoup de clichés, ce qui est assez dommage. Par exemple, Valérie a des chevaux sur la tapisserie de sa chambre, et du coup elle rêve qu'elle galope dessus, les cheveux au vent... Ce qui est mieux, c'est que désormais, les chevaux ne la portent plus, elle ne peut plus s'évader. Cela nous montre que non seulement elle n'est plus une enfant, mais en plus elle ne trouve plus le moyen de s'échapper, la magie qui la portait enfant n'est plus là...

Après les souvenirs, on passé au présent, quand elle entre au lycée Garvin. Se posent alors sur elle des regards accusateurs, tristes, de pitié ou de haine. Même ses amies la renient. On voit comment réagit la société, ainsi que les médias, face à un évènement pareil, et c'est très réaliste. Jennifer Brown arrive à atteindre un point sensible en nous, avec plus ou moins de force, dans ce livre si fort.

L'histoire est très bien trouvé. Elle a écrit cette liste de la haine pour se soulager de ceux qui étaient odieux, lâches, méprisants ou méchants à leur égard. Pour le moment, à qui peut on faire tort ? Certainement à ceux qui sont présents sur la liste, car Valérie n'a jamais eu l'intention de les tuer. Mais son copain, Nick, l'a fait. Du coup, forcément que les survivants vont croire que Valérie était dans le coup, vu qu'il était son petit ami. Mais au plus profond d'elle, a-t-elle souhaité la mort de tous ces gens ? En tout cas, on ne le sait pas, et si oui elle ne se l'avoue pas. Alors à qui reprocher le tort ? Tout le livre tourne autour de cette question. C'est un débat compliqué, mais mené avec assurance, expertise et avec un plume sensible et touchante.

Vers la fin, le rythme devient un peu plus soutenu, et elle ne laissera personne de marbre. Je m'attendais pourtant à un rebondissement magistral, mais non. De cela, j'ai été un peu déçus. Mais elle reste quand  même vraiment belle, émouvante, et du coup magistrale, à sa manière.

Bref, c'est un livre que je conseille à tous, prenez la peine de vous y intéresser, car il en vaut la peine.