comment-devenir-une-rockstar--ou-pas--1290332-250-400Résumé :

Bon, alors, comme ça, vous voulez que Maxime Mainard vous déballe sa life, une fois de plus ?
Vous voulez qu'il vous raconte avec quelle bande de dingues il va fonder son (fameux) groupe de rock ?
Tout découvrir sur les secrets (brésiliens) de sa mamie Lisette ?
Ouvrir (enfin) les yeux sur la vie privée d'Alex, sa meilleure pote ?
Découvrir (avec stupeur) qui a osé rouler une pelle à Natacha, sa petite copine ?
Et vous demander comment, avec tout ça, il va réussir à avoir son bac ?
Entre Noël et les vacances d'été, il va lui en arriver, des aventures inoubliables…
Musique (à donf) et affaires (émouvantes) de famille : Anne Percin poursuit et signe une saison 3 toujours aussi délirante !

Mon évaluation :

Livre : 8/10

Ecriture : 3/5

Suspense : 2/5

Originalité : 4,5/5

Addictivité : 4/5

Personnages : 5/5

Livre lu et noté : 13 ans

Mon avis : Un livre retraçant le parcours d'un ado peu commun, en train de fonder un groupe de rock avec une bande de déjanté. Sincère, touchant et drôle.

J'avais entendu dire que ce tome-là était moins bon que les précédents. Le début étant assez soporifique, je me suis fié à cette rumeur, un peu déçu tout de même. Pourtant, à mesure que j'avançais au fil de la lecture, je me suis mis à aimer le livre de plus en plus, et à ne plus pouvoir le lâcher. Et ce, pour quelques raisons que je m'efforce d'identifier :

Tout d'abord, l'humour incorrigible et en toutes circonstances de Maxime. C'est parfois léger, parfois lourd, mais ça fait du bien et ça donne le sourire. Son comportement parfois cynique, son sens de la dérision irrésistible... Vraiment, j'aime bien.

Ensuite, son parcours vers la presque gloire et surtout, la réussite. Avec quelle bande incongrue il va fonder son groupe de rock. Il y a Christian, son tonton, le désabusé et le blasé, qui fume des joints et qui déteste les gens. Ensuite, il y a Stéphane, alias Lazlo Carredas (l'homme qui ne rit jamais) le flic plutôt lunatique et qui adore se défouler sur sa batterie. Et puis il y a Julius, l'excentrique qui s'habille "comme un martien", plutôt mystérieux et qui sourit tout le temps. Et avec eux, notre cher Maxime, qui s'entraîne à chanter dans les parcs en s'égosillant sur Sinatra à en faire tomber les pauvres joggueurs innocents. J'ai bien aimé m'identifier à lui, réussir ce qu'il voulait et réaliser son rêve. C'est beau, même si c'est parfois naïf.

Le tout écrit avec le coeur, et même avec les tripes, qui résonne vrai. Une compilation de rock à donf qui vous occupera pendant un bon moment. Vraiment, il y a quelque chose dans ce livre que j'ai bien aimé. Il n'est pas très profond, mais c'est sans doute sa simplicité, sa franchise et son histoire qui m'ont plu. En tout cas, je vous le conseille, et n'hésitez pas à me faire part de vos impressions.