Pour les classiques, l'organisation de mon avis sera différent des autres livres. J'y mettrais ce que j'en a pensé comme ça, en le lisant, sans essayer d'analyser l'histoire ou le style, car ceci a déjà été fait de nombreuses fois. 

Je vais commencer donc par mon premier vrai classique : Les Misérables, de Victor Hugo. Effectivement, on peut dire que j'ai commencé fort, avec trois tomes de plus de 500 pages, version originale. Mais bon, je n'ai pas été du tout déçu de l'aventure.

miserables-jean-valjean

Hugo nous entraîne dans un livre terriblement puissant, avec des mots ajustés avec finesse et précision. On est vraiment dans l'humain, dans le réel, et non pas dans l'image que la société tente de nous faire passer de notre beau pays (du moins, à l'époque). "Les Misérables", c'est un nom parfaitement trouvé, car il y en a beaucoup dans le livre, mais chacun à sa manière. Par exemple, on a un opposé : Jean Valjean, le voleur sur le chemin du bien qui s'efforce de faire le bonheur auour de lui, mais sur lequel le destin s'acharne ; et on a Thénardier, l'autre opposé, méchant, pervers, sournois, qui ne connaît que le mensonge et la déchéance.

Victor Hugo nous fait entrer au plu profond de chacun des personnages, de chaques ressentis, de chaques lieux et de chaques évènements, un élèment clé qui apporte une bonne part de puissance au livre. Des moments forts, des moments qui nous font pleurer, ou même des moments où le suspense fait vibrer nos coeurs, tout cela raconté par la plume d'un auteur merveilleux.

Alors, même si je me suis ennuyé parfois, même si j'ai trouvés certains moments très longs, le souvenir que j'en garde aujourd'hui est des plus positifs. A tous, je vous le conseille, mais pas en abrégé. Cela ferait perdre beaucoup de valeur à l'ouvrage.

J'ai d'ailleurs vu l'adaptation cinématographique avec Lino Ventura, et j'ai été extrêmement déçu. J'en ai compris la cause que bien plus tard : rien ne pourra remplacer la puissance des mots (surout ceux de Hugo), même pas des images. Les personnages semblents moins complexes, Valjean moins torturé, certaines situations moins dramatiques.

En plus bref, je vous conseille les trois tomes à tous, et même si vous y mettez le temps, l'histoire et le style d'écriture ne vous laisseront pas indifférents. Loin de là...