tobie2

 Résumé :

Tobie Lolness ne mesure qu'un milimètre et demi, ce qui est la taille normale d'un enfant dans le grand chêne. Son père est très célèbre dans l'arbre, car c'est un savant de génie qui a plusieurs fois fait avancer la science. Seulement, Tobie et sa famille ont du s'exiler dans les Basses Branches.  Sim, le père de Tobie, n'a pas voulu révéler le secret d'une invention révolutionnaire. Comme si ce désastre n'était pas suffisant, des hommes arrêtent les parents de Tobie. Celui-ci doit alors fuir, dormant le jour, et cavalant la nuit, traqué par les siens...

Mon évaluation :

Livre : 8/10

Ecriture : 5/5

Suspense : 4/5

Originalité : 5/5

Addictivité : 3/5
 
Personnages : 4/5
 
Livre lu et noté : 13 ans
 

Mon avis :

Quand j'ai ouvert la première page de ce livre, la barre était placée bien haut, car j'avais déjà lu Vango, et j'avais trouvé ce livre vraiment extraordinaire. Ce que je peux dire en premier, c'est que ce livre est un peu plus pour les enfants que Vango, qui lui-même est plus pour les ados. Mais bon, au fil de ma lecture, je n'en ai pas tenu compte, étant donné que cela rajoutait un brin de poésie au livre...

L'auteur écrit vraiment bien, et cela est indéniable, ses descriptions sont parfaites et je suis rentré avec aisance dans un monde miniature, au coeur d'un chêne peuplé d'habitants de deux milimètres. Le livre comence par la fuite de Tobie. Mystérieuse. S'ensuit des flash-back, qui racontent la vie de Tobie avant sa cavalcade. On est donc trimballé entre présent et passé, et l'auteur arrive à nous tenir assez longtemps comme ça, sans nous embrouiller (même si je vous avoue que, parfois, je me suis demandé si cétait le présent ou le passé...).

" Quand la lune n'est pas là, les étoiles dansent. "

Tobie est un petit garçon innocent et aventurier avec qui on aime se balader parmi les branches ou les feuilles. J'ai bien aimé l'idée du "miniaturisme" ; le fait que Tobie compare une fourmie à un monstre terrible, qu'il se baigne dans de "grands lacs", que nous, humains, n'appellerions même pas petite flaque, tout juste une grosse goute d'eau qui stagne, ou une feuille à une gigantesque toboggan, ou encore à un immense parapluie. La rencontre d'Elisha avec Tobie va bouleverser notre petit héros. Mais, sur ce point, je ne m'attarderais pas, je préfère que vous découvriez cela tout seul.

" Même une plume d'ange peut crever un oeil, si on la prend du mauvais côté. "

J'ai trouvé certains passages un peu longs, mais si je ne sais pas si ce jugement a été alteré par le fait que parfois, je lisais plus de cent pages d'une seule traite. Avec ce livre, ne vous attendez pas à être complètement addicts, mais vous risquez vraiment de l'apprécier par son histoire, par l'écriture de Timothée de Fombelle ou par sa poésie. Lorsque j'ai terminé le livre, je n'ai demandé qu'une seule chose : la suite. Là non plus, je ne veux pas entrer dans les détails et vous laisse décuvrir tout cela par vous-même. Lorsque vous l'aurez fini (ou si vous l'avez déjà lu), n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !